HISTORIQUE

HISTOIRE
Préparation aux ventes
LICOL
IMG1

Au début du vingtième siècle, les courses et l’élevage français se sont sensiblement internationalisés, sous l’impulsion, notamment, de grands investisseurs américains, les Vanderbilt, Belmont, Duryea et autres Widener. Ancien magnat du pétrole en Russie, Léon Mantacheff les imitera et s’implantera au Buff, auquel il commencera de donner ses lettres de noblesse. Entre les deux guerres, Mantacheff sera ainsi à la tête d’une écurie connaissant le succès au plus haut niveau. Les principaux animateurs en furent Bahadur et Transvaal, ce dernier resté célèbre pour avoir remporté le Grand Prix de Paris, en 1924, à la cote astronomique de 120/1 (sic !).
Une autre page de l’histoire du Buff s’écrira avec le très bel élevage obstacle qu’y développera André Michel, à partir des années cinquante et soixante. On ne compte plus les valeureux sauteurs ayant défendu la casaque rose à coutures grises, principalement sous l’entraînement de René Pelat, de Jean-François Daubin et de Bernard Sécly. C’est ce dernier qui offrira cependant sa victoire la plus prestigieuse à André Michel, lui apportant la consécration classique, en plat, dans le Grand Prix de Paris, en 1980, avec Valiant Heart, comme en écho au succès de Transvaal, cinquante-six ans plus tôt… En guise d’hommage, une course porte aujourd’hui le nom d’André Michel à Auteuil.
Depuis un quart de siècle, c’est la famille Le Métayer qui préside aux destinées du Haras du Buff, sous la bannière de Neustrian Associates, une structure commerciale créée à la fin des années quatre-vingt par Pierre-Charles Le Métayer, en association avec Yann Houyvet et Florent Couturier. Au bout de quelque temps, les associés doivent se séparer, Florent Couturier s’installe sur le site voisin de Bois-Carrouges, mais Pierre-Charles Le Métayer n’en poursuit pas moins seul la route, se partageant entre l’élevage et ses activités de courtier, jusqu’à son décès prématuré, en 1999. Courageusement, Edwige Le Métayer, son épouse, reprend alors le flambeau, avec le soutien de ses fils, et elle peut aujourd’hui regarder droit devant elle, fière du chemin parcouru et de ses résultats.

Pierre Champion (Livre « Haras de Normandie », Edition ArgentiK)